mother-3793521.jpg

 Qu’est ce que l’enfant intérieur ?

Découvrir l’histoire de l’enfant intérieur

Il était une fois au cœur de l’adulte, un enfant. De sa conception à sa mort chacun continue à porter en lui sa mémoire d’enfant : un enfant intérieur à la fois vulnérable, fragile, sensible, et aussi créatif, libre, doué. La métaphore de l’enfant intérieur revisite l’histoire de notre enfance.

 

Cette part d’enfant est souvent oubliée, enfouie, exilée alors qu’elle est la véritable source de l’être.

 

Inspirée par les travaux de Carl Gustav Jung ( 1875-1961)sur l'archétype de l'enfant ou Puer Aeternus, la notion d’enfant intérieur se base sur l'idée que « nous avons tous été des enfants et  que cet enfant vit encore en nous « 

 Jung développe ce concept d’ « enfant divin », une notion fondamentale qui au niveau de l’inconscient collectif symbolise une promesse d’accomplissement de soi.

Il précise : «  …le plus petit est en soi est la source de la grâce.. »

 

La notion d’enfant intérieur est ensuite agrandit par de nombreux psychiatres et psychologues.

-  Roberto Assagioli (1888-1974) créateur de la psychosynthèse spécifie : «  …l’enfant intérieur et le véritable cœur du moi… »

 

  • Alice Miller (1923-2010) docteur en psychologie, devient l’avocate des enfants,  elle défend avec force et humanité le vécu de l’enfant à l’intérieur de l’adulte, ces travaux développent des théories essentielles et reconnues sur l’enfant intérieur blessé et nié.

Elle précise que l’enfant a besoin de la présence d’un adulte lucide et bienveillant pour l’écouter, l’accueillir, l’entendre enfin. 

 

L’empathie est une caractéristique primordiale pour Alice Miller qui précise par la suite qu’il est nécessaire d’intégrer pleinement la personnalité de l’enfant pour pouvoir le comprendre, le soutenir et l’aimer.

 

  • En novembre 1999, René Barbier ( 1939-2017)- chercheur en sciences de l'éducation et pédagogue jungien, écrit:
    « C'est un enfant qui prend le jour pour en faire sa cabane de feuillage. Il arrive à l'horizon de la mémoire sans aucun bruit sans aucune page … Il est la présence même. Il éclate de tous les rires de la terre. C'est un enfant pareil à la mer et pourtant c'est un enfant soleil. Il fait chanter toutes les colombes… Un jour nous le rencontrerons…C'est un enfant qui arrondit l'espoir pour le faire rouler et bleuir le monde. ….Hélice de toute vie. Avec lui nous devenons plus humains. Avec lui fulgurante l'existence est royauté́. » 

 

  • Hal (1927- 2020) et Sidra Stone, psychothérapeutes développent la Psychologie des Subpersonnalités et le Voice Dialogue qui favorisent le dialogue intérieur avec toutes les parts de soi et notamment les parts d’enfant.

 

  • John Bradshaw ( 1933-2016) psychologue américain est l’un des pères de l’enfant intérieur. Ses ouvrages sur les différents âges de l’enfant et sur l’impact de la famille ont apporté des éclairages essentiels sur la vie de l’enfant intérieur.

 

  • Marie France et Emmanuel Ballet de Coquereaumont, praticiens expert et reconnus de l’enfant intérieur en France ont différencié l’enfant intérieur et l’enfant adapté (fabrication d’un masque qui a servit  à nous séparer de l’enfant originel et à objetiser l’adulte).

Ils ont développé à travers plusieurs ouvrages les différents dynamiques de l’enfant intérieur et la nécessité absolue d’explorer l’histoire de l’enfant en soi pour devenir un être accompli.




 

Tisser des liens entre l’adulte et l’enfant en soi

 

L’enfant à l’intérieur de l’adulte espère une relation vibrante créative et nourrissante.

 

Notre seule et unique mission est la quête de cette part d’enfant trop souvent exilée parce qu’incomprise. L’enfant triste, blessé, a besoin d’être reconnu, entendu, aimé, sécurisé et réconforté. Se tourner vers lui, l’écouter lui parler comme le ferait un bon parent : c’est créer un relationnel porteur de sens, de découvertes merveilleuses de moments émouvants, surprenants,  déstabilisants parfois mais toujours régénérants

 

Une aventure relationnelle, émotionnelle, énergétique, créative et spirituelle commence dans l’intimité de son être.

 

Qu’est ce que construire une relation avec l’enfant intérieur ?

 

- Explorer des registres inconnus : se confronter à des blessures ouvertes, emprunter des chemins imprévisibles, se laisser surprendre par la compassion, le lâcher prise. 

- Dire des paroles qui apaisent, réparent, guérissent. 

- S’offrir des messages porteurs de vie

 

C’est s’offrir un cadeau inestimable : Réécrire son histoire avec compassion, bienveillance et  amour.

 

Réunir l’adulte et l’enfant, c’est une promesse d’épanouissement et d’accomplissement pour un relationnel rempli d’humanité.

 

Le terreau est alors fertile pour initier la relation à ceux qu’on aime avec plus d’authenticité de créativité et d’humanitude

 

Réécrire son histoire pour devenir un être libre et joyeux

 

Le voyage est passionnant, tout  est  nouveau, fortifiant, vibrant. Accepter de revisiter son histoire, de sa conception à l’âge adulte consiste à se donner des droits fondamentaux, à se réapproprier sa puissance et sa propre vérité.

  

Nous avons la possibilité de revisiter notre passé pour intégrer les parts manquantes, dire à notre enfant intérieur que le passé n’est qu’un souvenir et que maintenant  l’enfant vit dans le présent avec l’adulte.

Cette intégration rend la vision du temps plus fluide en avançant comme en remontant.

 

L’adulte accompagne l’enfant à traverser les obstacles. Les événements vécus prennent un sens qui libère les émotions, les sentiments, l’énergie bloquée, la vivance.

Le voyage est parsemé de pépites qui stimulent le désir de créer, de rêver et d’espérer.

Cultiver l’amour demande de prendre soin du petit être en soi de l’accueillir tel qu’il est, de l’aimer sans condition.

 Cette exploration intime demande  le courage d’être vraiment soi, il s’agit d’une aventure qui bouleverse des certitudes, des croyances pour agrandir le champ des possibles.

Les réponses sont cachées à l’intérieur, source du bonheur et de ferveur de vivre.

 

Oser devenir le créateur de sa vie est une quête vers la liberté d’être et la joie d’exister.