Est-il possible de tisser un relationnel avec l’enfant en soi ?

Est-il possible de tisser un relationnel avec l’enfant en soi ?

enfant intérieurDevenir adulte a été un voyage long et périlleux, au cours duquel nous avons abandonné l’essentiel. Nous avons oublié la source, le moi authentique, notre mémoire d’enfant.

Pour survivre et s’adapter à l’environnement familial, social nous avons créé un faux moi. Il masque  la vérité, fabrique  de faux comportements, nous éloignent de nous, et nous y sommes installés depuis toujours, objetisé par un système toxique auquel nous collaborons sans cesse.

Est – il possible :

– de reconnaître que nous avons fabriqué un moi illusoire pour survivre dans un monde qui ne répondait pas à nos besoins ?

– d’entendre que trop souvent nous vivons dans le faux, les attentes, le fantasme, et que ceci génère des souffrances toxiques et tenaces ?

Est-il possible que le désir vivifiant de se libérer de ce système devienne un besoin plus grand que la nécessité de rester fidèle à ce connu sclérosant et réducteur de nos capacités ??

Découvrir son enfant intérieur  à la fois libre, créatif, fragile, vulnérable suppose :

–  De traverser des moments d’errances, de vides, de surprises, de sensations insoupçonnées, d’émotions surprenantes, sources d’émerveillement et d’accomplissement.

– D’accueillir vraiment de ce qui se passe en soi, avec patience, amour, bienveillance, compassion.

– De ne pas chercher cet enfant intérieur, qui se manifestera par la forme qui lui convient, lorsqu’il se sentira accueilli, en sécurité, aimé.

– D’accepter de se laisser surprendre par la magie de la renaissance de toutes les facettes nouvelles qui vont grandir en soi.

L’enfant intérieur, c’est la vérité, c’est une clé pour tisser avec soi un relationnel porteur de sens. C’est le véritable chemin vers un soin relationnel  puissant, authentique et révélateur de joies profondes et durables.