Le concept de l ’enfant intérieur

 
 
Corinne Cygler est thérapeute de l’enfant intérieur formée par les spécialistes les plus renommés et reconnus de France, Marie France et Emmanuel Ballet de Coquereaumont.

Qu’est ce que l’enfant intérieur ?

  • L’enfant intérieur : C’est sans aucun doute la notion la plus belle, la plus profonde, la plus naturelle, le véritable amour qui existe en chacun. C’est le moi authentique, une vérité essentielle, c’est notre mémoire d’enfant.
    Elle demande de sortir de son état de créature petite et passive pour entrer dans un royaume ou l’on devient co-créateur avec la vie pour contacter le petit et le grand en soi.
  • L’enfant intérieur blessé :
    Dès notre naissance, nous avons vécu des événements douloureux dont les traces se sont inscrites de manière indélébiles dans notre mémoire. Depuis, au fond de nous, est caché, oublié, meurtri, une part blessée. C’est elle qui a subi des violences (physiques, psychologiques, psychiques, verbales) non seulement par des comportements et des situations extérieures mais aussi par nous même. Souvent nous l’avons nié, bafoué. Cet enfant intérieur blessé est fragile, sensible, tel un petit animal.
    Il a besoin d’être reconnu, accueilli, entendu par la partie adulte. L’enfant blessé dit « j’ai mal ».
  • L’enfant intérieur créatif :
    La créativité est l’univers de tous les possibles, de l’ouverture de dimensions créatives enterrées, parfois inexplorées mais ô combien présentes. Il y a en chacun d’entre nous des trésors qui se nomment : imagination, intuition, sensibilité, inspiration, rêverie. C’est état d’être, de présence à la vie qui permet d’être co-créateur plutôt que créature inactive. C’est la capacité à laisser s’exprimer l’être enfantin qui nous anime et qui est notre part d’éternité.
    Elle permet d’entendre le langage puissant du symbolique.
    L’enfant intérieur créatif a accès à toutes sortes de langage, il porte en lui un potentiel incroyable :
    Ce que je nomme « le grand trésor ».
    Nourrir cette part d’enfant permet de vivre vraiment, de cultiver la vivance, de jouir de l’instant, de partager, d’être émerveillé par la vie, par le rien par l’infiniment petit et l’infiniment grand.

Comment se relier à sa part d’enfant ?

  • La première étape consiste à apprendre à reconnaître l’enfant en soi, accueillir son élan créateur et vivifiant et entendre la part blessée incomprise. Ceci va permettre de mieux se relier à son histoire et de se réconcilier avec son passé
    Chacun a la capacité de communiquer avec sa mémoire d’enfant. L’adulte peut devenir un parent bienveillant pour le petit, le vulnérable et le fragile en soi.
  • Dans un deuxième temps, les outils de la Méthode ESPERE® notamment la visualisation externe et les démarches symboliques, faciliteront la rencontre et la réconciliation entre l’adulte et l’enfant en soi.  Des techniques de reparentage intérieur vont créer une relation d’intimité pour se mettre au rythme : de ses besoins, ses peurs, ses désirs, ses rêves.
    Des ressources insoupçonnées seront alors sollicitées pour prendre soin de l’enfant : l’accueillir, le réconforter, l’aimer de tout son cœur.

La Méthode ESPERE® et l ‘enfant intérieur

De par sa richesse créative et la puissance des démarches symboliques, la communication relationnelle est un véritable atout pour accéder aux différents langages de l’enfant en soi. Elle va faciliter l’alliance relationnelle, émotionnelle et créatrice entre les différentes parties de soi.L’association de la Méthode Ça crée la Vie®, la Méthode ESPERE®, et le concept d’enfant intérieur réunit les ingrédients qui vont permettre un parcours exaltant, passionnant et profond.

 

« Il y a en chacun de nous un enfant en attente d’émerveillements, de découvertes et d’enthousiasmes. Un enfant curieux, désireux d’entrer dans un mouvement d’étonnements et de croissance, un enfant susceptible de se relier à la beauté, à la justice ou à la compassion.

Cet enfant-là sera éveillé, restimulé par des rencontres avec le beau, avec l’émotion d’un événement, avec la qualité d’un regard, d’une écoute, ou l’accueil d’un geste.

 Jacques Salomé

NOS PROCHAINS RENDEZ VOUS 

 Salon Zen, du 1er au 5 octobre 2020

 à Paris, à l'espace Champerret

  stand K12 

  Ateliers - Conférences 

Jeudi  1er octobre à 15h, Le courage d'être soi , Atelier 2

Vendredi  2 octobre à  18h,  Libère ton passé, Réinvente ta Vie, Atelier 2

Samedi  3 octobre à 15h,  Vivre ou subir: agir pour ne plus être une victime, Atelier 2

Dimanche  4 octobre à 15h,  Les étapes de la guérison relationnelle, Atelier 2

Lundi  5 octobre à  14h, Devenir un bon compagnon pour soi, Atelier 2 Atelier 2